Des cellules souches en vente libre sur le net

Bonjour à tous,

Je viens de recevoir un mail d’une société qui me propose d’acheter sur le net des « cellules souches », me disant, je cite :

« Le premier libérateur de cellules souches arrive en France.

Déja des dizaine de médecins et naturopathe le propose à leurs patients. »    ??????????? Je me demande bien qui ? Quel médecin oserait proposer un tel produit alors que tant de médicaments ont montré des effets nocifs sur la santé et sont actuellement interdits ????

Je cite encore : « S……… est un mélange concentré de deux composés provenant de la microalgue bleu vert aphanizomenum flos aquae, communément appelé AFA du lac Klamath. Elle est reconnue pour ses propriétés antioxydantes et antibactériennes, pour sa capacité à stimuler le système immunitaire, pour ses effets immunomodulaires sur les lymphocytes, ses effets probiotiques et ses avantages sur la santé. Ces composés sont extraits grace à un procédé exclusif n’utilisant aucune substance chimique ni agent susceptible d’en altérer le délicat équilibre. L’un de ces extraits, qui renferme un ligand appelé L-sélectine, stimule la libération de cellules souches de la moelle osseuse. Un autre extrait, riche en polysaccharides et appelé Migratose-T, favorise pour sa part la migration des cellules souches du sang vers les tissus. »

Avec un lien sur leur site pour avoir plus d’infos et pour passer commande, bien sûr !

Sur le site, je peux lire :

« Le S………………. n’a pas d’interaction avec d’autres médicaments, mais a deux précautions sont à prendre.

Les antidépresseurs – S………….. contient du phényléthylamine (PEA), un composé stabilisateur de l’humeur produit naturellement par le cerveau et qui contrôle le niveau de dopamine et de noradrénaline dans le cerveau. La PEA est connue pour ses effets positifs sur le niveau de l’humeur et l’énergie mentale pour cette raison les personnes utilisant des antidépresseurs devront peut-être ajuster le dosage de leurs médicaments selon l’avis de leur médecin.

Anticoagulants – Un gramme de S………….. contient à peu près la moitié de la dose quotidienne recommandée de vitamine K. La vitamine K est un nutriment essentiel qui joue un rôle important dans le processus de coagulation du sang. Ainsi, les médecins conseillent généralement d’éviter la vitamine K lors de la prise d’anticoagulants. Cela dit, ce n’est pas la présence de la vitamine K dans l’alimentation que la régularité de l’apport quotidien peut causer des problèmes. Il est donc préférable de parler à votre médecin de votre désir de prendre du S……….. et d’aviser que ce produit contient de la vitamine K. Votre médecin pourra donc ajuster votre prescription d’anticoagulant et surveiller attentivement votre condition. En fait, nous encourageons les gens qui prennent des anticoagulants devraient consulter leur médecin avant de prendre le S…………., mais ce n’est pas une contre-indication.  »

D’où vient l’erreur ????? Tous les patients qui prennent des anticoagulants savent qu’ils doivent faire attention à la vitamine K et repérer les aliments qui ont contiennent afin d’éviter les interactions !

Il contient également de l’iode !!!!!!!!!!!!! Avis aux autres interactions !!!!!!!

Par contre, ce qui m’interpelle, c’est que l’on puisse vendre un tel produit sur le net !!!!!!!!!!

Je me demande aussi : qui reçoit ce type de mail ? Est-ce au hasard du net ? est-ce que les adresses sont prises sur une liste ? Pro de la santé ? tout public ?

Après tous les « produits miracles » pour perdre du poids, voilà que maintenant on propose d’agir sur la santé. Quoique, on pourrait se demander si ce « produit » a un réel effet sur la santé !!!!!!! En effet, ce produit ne contient pas de « cellules souches » comme promis mais des composés capablent de mobiliser nos propres cellules souches. Donc encore une pub mensongère !

Si tout le monde se mettaient à boycoter les « produits illicites » vendus sur le net, peut-être que les sociétés cesseront de prendre les gens pour des « pigeons » !

Je n’ai pas réussi à connaître le prix, mais est-ce utile ?

Je souhaitais juste vous mettre en garde sur les « produits » ayant soi-disant des effets bénéfiques sur la santé !

Nicole KUCHARSKI

Publicités

Communiqué de presse de l’AFD sur le MEDIATOR

Le Mediator®, un médicament pour les diabétiques en surpoids, aurait fait 500 morts selon le dernier bilan de l’Assurance-maladie. Ce médicament a été interdit en novembre 2009. L’AFD lance un appel à témoignages.

Voici le communiqué de l’AFD  !

Les diabétiques veulent toute la lumière sur l’affaire du Mediator et la transparence dans le domaine du médicament

–  Paris, le 23 novembre 2010

  Toutes les personnes malades ont besoin d’avoir confiance dans leur traitement, dans les médicaments qu’elles prennent, dans les choix de leur prescripteur, dans la compétence, l’objectivité et le souci de l’intérêt public des autorités qui contrôlent et autorisent la mise sur le marché des médicaments, et dans
l’intégrité professionnelle des fabricants.
L’affaire du Mediator altère gravement cette nécessaire confiance. Elle plonge dans le doute les patients, obligés de placer leurs attentes, leur existence même, dans les médicaments et ceux qui les fabriquent et les prescrivent.

Pourquoi le Médiator fut-il prescrit comme médicament du diabète, alors qu’initialement, en 1976, caractérisé pour « traiter les troubles métaboliques de l’hyperglycémie (et non pas le diabète) et l’hypertriglycéridémie (graisse dans le foie) chez les personnes en surpoids », il n’était pas réellement considéré comme un antidiabétique oral ?
C’est seulement il y a une dizaine d’années, que fut ajouté, dans les indications d’utilisation de ce médicament dans le diabète de type 2 : « adjuvant du régime adapté chez les diabétiques en surcharge pondérale ».

Pourquoi le Médiator fut-il prescrit comme médicament du diabète, alors qu’il ne figurait pas, en 2006, dans les recommandations de la Haute Autorité de Santé, tout en étant toujours remboursé à 65% ?

Pourquoi le Médiator, contrairement à ses indications thérapeutiques, a-t-il trop souvent été prescrit pour la perte de poids ?

Pourquoi le Médiator a-t-il été retiré du marché si tardivement en France, sans une véritable, large et transparente explication, et sans une sensibilisation de ceux qui en avaient consommé ?

Au nom des 3 millions de diabétiques de France, par respect des personnes décédées, de la douleur de leur famille, des inquiétudes de tous ceux ayant consommé ce médicament, l’Association Française des Diabétiques exige que toute la lumière soit faite.

Pour qu’une telle affaire ne se reproduise plus jamais, nous exigeons que les études, les autorisations, la mise sur le marché, le contrôle et le suivi des médicaments soient effectués dans la plus totale transparence. Pour garantir cette transparence, l’AFD exige que les représentants des usagers de la santé soient associés au contrôle des médicaments dès la phase des essais cliniques.

L’AFD se réjouit que le Ministère de la Santé semble avoir pris des mesures allant dans le bon sens. L’AFD sera présente et très vigilante dans la commission d’étude envisagée.

Afin de conforter son information et sa position, l’AFD appelle les personnes ayant pris du Mediator ou leur famille, à lui communiquer dans le détail les conditions de la prescription et de la consommation de ce produit.

Envoyez vos témoignages à : connaissance.diabete@afd.asso.fr
Ou écrivez à : Cellule Mediator-AFD, 88 rue de la Roquette, 75544 Paris cedex 11
Tél : 01 40 09 24 25


L’AFD prendra toutes les dispositions nécessaires à la défense des personnes atteintes du diabète et de leur famille.
Contact Presse : Christiane VEINIERE : 01 40 09 57 68 – 06 75 69 77 38 – c.veiniere@afd.asso.fr

Si vous êtes concernés, n’hésitez pas à porter votre témoignage !

Nicole KUCHARSKI

Rapport sur les risques liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement

Plus qu’un long discours, je vous convie à visiter les sites suivants : www.bonjour-docteur.com/actualite-sante-la-sante-dans-votre-assiette-gare-aux-regimes–2237.asp   et   www.leparisien.fr/laparisienne/sante/nocifs-inefficaces-un-rapport-accable-les-regimes-alimentaires-25-11-2010-1164800.php

Je suis contente qu’enfin on reconnaisse les méfaits de ces « régimes » car je sous outrée de constater que des personnes diabétiques type 2 et/ou ayant des problèmes rénaux suivent à la lettre des « régimes » hyperprotéinés mettant en danger leur santé !

Je regrette que notre profession ne soit pas reconnue comme « profession paramédicale » mais comme outil de « confort » !

Rien ne vaut plus que l’équilibre alimentaire !

Certes, la perdre de poids est minime (entre 1 et 4 kg par mois) par rapport aux promesses tenues par ces « régimes » mais c’est aussi bien comprendre que les risques d’un équilibre alimentaire sont quasiment nuls pour la santé !

Et puis, même une perte de poids d’1 kg par mois, ça fait tout de même 12 kg par an avec les effets « yo-yo » en moins !

Je ne le répèterai jamais assez : « ne croyez pas au miracle pour perdre du poids ! » et « ne jouez pas à l’apprenti sorcier avec votre santé ! » !

Nicole KUCHARSKI

Où est passé le sucre ?

Je voudrais vous faire part d’une expérience personnelle.

Je me suis lancée dans une recette de pâtes de fruits (que vous trouverez sur mon site) et je voulais acheter du sucre cristallisé en hyper et ô combien fut ma surprise de constater que le rayon des sucres, des « vrais » sucres diminue au profit des édulcorants de synthèse.

J’ai eu un mal fou à trouver ce sucre tout en bas du rayonnage. Normal, il n’était pas à hauteur de mes yeux.

Et c’est là que je m’interroge ? ? ? Doit-on se priver de sucre et pour quelles raisons ?

Certes, le sucre favorise la carie, le surpoids et l’obésité mais le cerveau et les muscles en ont besoins !

Au fait, qu’appelle-t-on « sucre » et « sucres » ?

Le « sucre » (ou saccharose) représente la constitution de deux éléments ou unités de base : le glucose et le fructose. C’est le sucre courant que l’on ajoute dans nos aliments pour leur donner une saveur sucrée.

Les « sucres » représentent les glucides simples comme le lactose, le maltose.

Les glucides complexes (amidon) composés de plusieurs dizaines d’unité de base sous forme de glucose se retrouvent dans les tubercules (pommes de terre, igname, taro, manioc …), les céréales (blé, avoine, riz, orge, maïs …), les légumineuses (lentilles, haricots secs, pois chiches …).

Ces glucides simples ou complexes apportent du glucose indispensable à l’organisme.

Qu’il soit de canne ou de betterave, le sucre (saccharose) apporte 4 kcal au gramme, ce qui veut dire qu’un carré de 5 g (le sucre n° 4) apporte 20 kcal.

Pour la petite histoire, le sucre nous a été apporté de l’Inde du temps d’Alexandre le Grand sous forme de canne à sucre et était considéré comme un produit de luxe. Très rare et donc cher, le sucre a été vendu chez les apothicaires. Considéré comme une épice, il servait à assaisonner les plats salés au Moyen-Age. Les recettes de plats sucré-salé ne datent pas d’aujourd’hui !

Je ne voudrais pas faire spécialement l’éloge du sucre et je n’ai aucun apport financier de la part des sociétés qui nous fournissent le sucre mais j’ai comme la nette impression que ce produit redevient aussi rare qu’il l’a été à ses débuts !

Personnellement, et sans citer de marques, je trouve que ses remplaçants (édulcorants intenses, stévia, sucralose et j’en passe …) ne sont pas à la hauteur d’un point de vue gustatif et financier !

La saveur sucrée est une saveur fondamentale comme le salé, l’acide et l’amer. Cependant, seul le goût sucré est instinctivement apprécié et donc si l’attirance est très forte, je pense qu’il serait souhaitable de réduire progressivement la consommation de sucre et d’aliments sucrés et de jouer sur les quantités à ajouter dans nos recettes, dans nos boissons et nos laitages, c’est-à-dire de réduire les apports et de les équilibrer sur la journée, plutôt que de se sentir obligés de le supprimer totalement.

L’équilibre alimentaire, c’est aussi se faire plaisir !

Voilà, c’était mon coup de gueule envers les sociétés qui nous imposent massivement des substituts du sucre et qui nous suppriment le plaisir de choisir notre « sucre » !

Nicole KUCHARSKI

Les crèmes amincissantes ou anti-cellulites

Chaque année, à l’approche de l’été et surtout dès les premiers rayons de soleil de printemps, les recettes pour maigrir, mincir, etc. font leur apparition.

Mais qu’en est-il des crèmes amincissantes ? Celles qui nous promettent un corps de rêve avec une peau douce sans cellulite ? ? ?

A croire que les anciennes ne sont pas efficaces vu qu’il y en a chaque année de nouvelles formules encore plus top avec ou sans caféine, avec plantes diverses, etc. !

La plupart des marques conseille un usage bi-quotidien matin et soir de préférence. Mais est-ce pour une meilleure efficacité ou pour un meilleur débit de vente ?

Bien sûr, on nous dit qu’il faut avoir une peau bien exfoliée pour mieux faire pénétrer le produit. Comme s’il nous viendrait à l’esprit de se tartiner le corps bourré de peaux mortes non desquamées ou même garni de crasse !

On nous promet une perte de 2 à 3 cm de tour de hanche ou de cuisse, mais pensez-vous que la crème aille suffisamment au plus profond de la peau pour s’attaquer aux cellules graisseuses ?

Avez-vous lu le nombre de personnes ayant testées le produits ? En général, ça tourne sur une vingtaines de femmes ! Et puis, 97 % de ces vingt personnes, ça ne fait pas 97 % de celles qui utilisent ces crèmes ! A moins de faire partie des 3 % sur lesquelles ça ne réussit pas !

La cellulite est normale chez une femme et il ne faut pas confondre amincissement et amaigrissement ! La cellulite touche autant les femmes minces que les autres. Elle est, en général, due à un déséquilibre entre la mise en réserve des graisses et leur dépense.

En général un régime amaigrissant classique a peu d’effet sur la cellulite. Cependant, une alimentation équilibrée en buvant suffisamment d’eau et en évitant le grignotage, associée à une activité physique régulière aide à drainer et à tonifier le corps et à conserver un poids stable et donc à limiter le stockage des graisses dans les cellules des fesses et des hanches.

Il est préférable d’éviter de trop saler ses plats et de limiter les apports en sel pour limiter la rétention d’eau et de manger moins riche en graisses et en sucres car cela favorisent la prise de poids et donc le stockage des graisses dans les cellules.

Finalement, faut-il perdre de l’argent pour perdre du poids ?

Perdre 10 kg en un mois, c’est non seulement impossible avec juste une crème mais en plus, perdre autant, ce serait limite dangereux pour l’organisme.

Alors, si ce n’est pour avoir une peau toute douce, autant se tartiner généreusement de crème hydratante car finalement, dans l’histoire, ce qui compte c’est le massage, et rien que le massage !

Bref, ne rêvez pas ! il n’existe pas de crèmes amincissantes et autres régimes « miracle » !

C’était mon coup de gueule contre des produits de perlimpimpin !
Nicole KUCHARSKI

Des régimes dangereux véhiculés par des médecins pseudo-nutritionniste

Je reçois actuellement en consultation des femmes le plus souvent qui ont suivi pendant un temps des régimes par des médecins qui s’occupent de nutrition.

Parmi ceux-ci, deux ont retenus mon attention car ils enclenchent un effet « yoyo ».

  •  La règle des 3 p

Dans ce régime, il y a suppression du  Pain, des Pâtisserie, des Pâtes. Donc suppression de glucides et bien évidemment de lipides.

On entend par Pain : le pain, le pain de mie, les céréales, le biscottes ;
On entend par Pâtisserie : tout ce qui contient du sucre (même les confitures, les yaourts sucrés) ;
On entend par Pâtes : tous les féculents : riz, pâtes, pommes de terre, petits pois.

  • La règle des 4 p

Dans ce régime, il y a suppression des féculents type Pain, Pâte, Pommes de terre, Petits pois.

Ce qui signifie que les patientes ne peuvent consommer que des légumes et encore pas tous car il paraît que certains (carottes, betteraves … ) seraient trop sucrés, que des viandes, des œufs, du poisson et encore pas tous car il y en a qui sont trop gras !
Bien sûr, elles peuvent consommer des produits laitiers mais uniquement à 0 % genre yaourt nature à 0 % et fromage blanc à 0 % ! Ah, ce « fameux » fromage blanc qui, consommé en excès,  finit par dégoûter les gens !

Elles peuvent même consommer des fruits à volonté ! ! ! !

Et moi, pauvre diét qui passe après et qui parle d’équilibre alimentaire, d’éducation thérapeutique …

Que et quoi dire ?

  • Les féculents sont indispensables car le cerveau et les muscles ont besoin de sucre !
  • Les carottes et les betteraves sont moins sucrées que les artichauts et les oignons … !
  • Les poissons gras apportent des acides gras essentiels que l’organisme ne sait pas fabriquer !
  • Les laitages allégés ne contiennent plus de matières grasses mais plus de vitamines A et D, vitamines transportées par les graisses !
  • Les fruits contiennent du sucre et ne peuvent être consommés en excès !
  • Les petits pois sont des légumes !
  • Etc. !!!!!!!!

Mais qui a eu cette bonne idée d’inventer un tel « régime « aussi frustrant ?????????????

Et le poids dans tout ça ?

Ben, la « pauvre diet » sera bien là pour faire perdre le poids repris avec bonus à la suite de ces restrictions !

Alors, quand je dis aux patientes que perdre 2 à 3 kg par mois, c’est correct, on me répond « c’est tout ? » !

Mais même 2 kg par mois, ça fait combien en un an, surtout quand on traîne avec soi un long passé de régime ? Que de kilos perdus et repris dans une vie ! ! ! !

Voilà, c’était mon coup de gueule envers des médecins peu scrupuleux qui, pour faire du profit, font du n’importe quoi avec la santé des gens !

Nicole KUCHARSKI

Morte à cause de pilules amincissantes ?

Une habitante de Sevran est décédée vendredi à l’hôpital d’Aulnay-sous-Bois, d’une embolie pulmonaire, après avoir consommé des gélules amaigrissantes.

«Les premiers résultats de l’expertise toxicologique montrent que ces gélules contiennent de la sibutramine, indique-t-on au parquet. C’est un produit très dangereux, qui a pu favoriser la survenue de l’embolie pulmonaire. »

les propos du mari sont édifiants : « Elle m’a en même temps avoué qu’elle prenait des cachets pour mincir depuis une semaine. Je ne savais pas que c’était une préoccupation pour elle, je l’aimais comme elle était. » Cette boîte de 80 pilules, Nicole l’aurait achetée auprès d’une connaissance pour le prix de 52 €. Elle a expliqué à son mari prendre deux gélules par jour. »

Et si au lieu de prendre n’importe quoi, les gens faisaient un peu confiance aux professionnels de la santé !

Pensez-vous que ces produits « miracle » peuvent remplacer des consultations diététiques ?

Je suis diététicienne à Neuilly Sur Marne et je suis outrée qu’on dise que les consultations diététiques sont chères parce qu’elles ne sont pas remboursées par la sécurité sociale et que l’on se jette sur de tels produits non seulement hyper chers mais en plus dangereux pour la santé !

Là, ils valent 52 € la boite de 80 gélules, soit plus chers qu’une consultation diététique !

J’espère que l’enquête judiciaire permettra de découvrir les responsables !

J’espère aussi que les gens réfléchissent au danger éventuel de « pilules miracles » vendues sur le net ou par d’autres moyens non médicaux ! perdre du poids, certes oui, mais pas au prix de sa santé ! Nicole KUCHARSKI